Quand le ciel vous tombe sur la tête

C'est un poste exceptionnel, car j'ai posté mon article prévu pour aujourd'hui, mais j'avais besoin de partager cela avec vous.

      J'ai hésité à faire cet article, car c'est assez personnel, mais j'avais besoin d'en parler donc je me suis lancé. Le sujet dont je vais vous parler est délicat et affecte ma vie privée.
J'ai eu la nouvelle il y a tout juste 2 mois et j'ai encore du mal à réaliser ce qui m'arrive ou plutôt je n'ai pas envie d'y croire. Pour moi, la conception de la vie que je prévois a disparu du jour au lendemain.


          Comme toutes les filles, moi aussi, je veux trouver le prince charment, avoir un mariage féerique et avoir pleins de bébés (pleins ?? non! deux max), même si j'ai que 21 ans, je pense à construire une famille dans un futur proche comme toutes les filles (dans 4 ou 5 ans, car je fais des études pour l'instant).


    J'avais rendez-vous chez ma gynécologue pour des plaintes du fait que depuis deux mois mes règles étaient très douloureuses.
 La gynécologue me demande de passé des prises de sang et autres analyses pour voir la cause de ses douleurs, une fois toute les analyses faite, je rends visite à ma gynécologue une seconde fois convaincu que les analyses vont être bon et que les douleurs sont rien de bien grave.
Je n'oublierai jamais le visage de ma gynécologue au vu des analyses et quand elle a prononcé les mots "ça va être un peu dur de tomber enceint" le ciel m'es tomber sur la tête. J'étais au bord des larmes et ne comprenais pas que ça puisse m'arriver à moi, pour moi, il avait une erreur dans ces fichues analyses.


          Une fois le choc passé avec un bon verre d'eau, elle m'a rassuré que ce n'est pas une stérilité, mais juste un manque d'hormone dans mon organisme, pour un couple normale ça prend moins de temps (entre 4 mois voir 1 an) pour moi faut compter entre un voir trois ans. Du fait de mon jeune âge (21 ans) les hormones peuvent agir très vite et donc réduire le temps de conception cependant, je ne prévois pas de tomber enceinte maintenant ni demain, mais dans 4 ou 5 ans et je n'aurais plus la vingtaine mais proche des trente. 
Tout cela est rassurant mais le plus dur à assimiler est le fait qu'on vous dit que ça va être dur, car on ne sait pas à quel point se sera dur d'avoir un bébé. J'ai eu beaucoup de mal à assimiler cette mauvaise nouvelle, moi qui rêvais de devenir maman depuis mes 16 ans, je vis cela comme un coup dur, car c'est un désir profond en moi et cela remette beaucoup de mes décisions en causes.


         À vrai dire, après deux mois passés, j'ai encore de mal à réaliser qu'en moins de quinze minutes tous mes projets se sont anéantie, partie en fumée. On peut vous dire des paroles encourageantes, scientifiques, des statistiques, cela ne changera, jamais la peur et l'angoisse que j'aurais jusqu'à que j'ai mon bébé. Chaque soir se dire que jamais je pourrais devenir maman, que cela pourrait prendre plus de trois ans ou plus. 
Je veux avoir des pensées positives, mais c'est dur par moment, le plus dur pour moi serait de l'annoncer à la personne qui va vouloir fonder une famille avec moi plus tard (même si pour l'instant, j'ai personne dans ma vie). 
Comment annoncer à la personne que vous aimer que "ça va être compliqué" qu'on vous a fait comprendre que vous aurait des bâtons dans les roues ???
Dans cinq ans, je ne sais plus ce que je ferais, ni la vie qu'aurais-je alors que deux mois plus tôt tout était planifier dans ma tête, c'est dur d'être dans le floue alors que je suis entouré de logique et d'organisation.  


      Aujourd'hui avant de vous poster cet article, j'en ai parlé avec ma famille pour leur faire part de mes sentiments et mes projets, leurs paroles et soutiens m'a mis du baume au cœur. Les épreuves sont là pour nous souder et maintenant, nous sommes plus soudés que jamais et sommes confiant pour l'avenir.
Ainsi, j'ai décidé de laisser faire le destin et de me focaliser sur mes études (je fais des études de droit) mais maintenant je m'accroche encore plus fort à mon rêve aujourd'hui et compte bien construire ma famille et avoir mon vœu le plus cher a mes yeux: mon Bébé. 

Et surtout de ne plus rien planifier et de vivre au jour le jour et d'en profiter au maximum de chaque minute.


    Voilà ce n'est pas vraiment un article, mais plus tôt un moyen d'exprimé mes angoisses.
Merci d'avoir lu jusqu'au bout.


Rendez-vous vendredi pour un nouvel article, prenez soin de vous.


                                         
 
   Exprime-toi aussi ? Tu as connu cette situation? Comment vis-tu cela ? As-tu réussi à le dire à ton entourage, ton copain, fiancé, mari ? 


                                        Bisous <3

                                              Emma

Tu aimeras peut-être aussi

4 commentaires

  1. Ton article me touche beaucoup, plein de courage <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma belle, c'est pas facile comme situation pour moi qui rêve d'être maman depuis toujours mais rien n'est impossible dans la vie, je sais que un jour je vivrai cette belle expérience de la maternité.
      Bisous :)

      Supprimer
  2. Comme tu es courageuse, c'est tellement triste d'apprendre ça. Mais tu n'es pas stérile c'est déjà si soulageant.
    Bisous
    Cécile.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma belle, c'est pas facile à entendre mais comme tu le dis je ne suis pas stérile donc je sais que je pourrais en avoir. J'ai toujours aimé les enfants et depuis mon adolescence j'en veux.
      Bisous

      Supprimer

Hey !

Merci pour ton petit commentaire.
Repasse quand tu veux sur le blog ;)

(Je répond à tout les commentaires)

@Un coin de bonheur. Fourni par Blogger.

Bonne lecture !