La peur de la trentaine

Bonjours à tous,

Je sais que cela fait un long moment que je ne parle pas beauté, mais à vrai dire, je ne fais rien de spécial de se coter et comment te parler beauté quand, je traîne en pyjama toute la journée.
Enfin, aujourd'hui, je voulais te faire part d'une peur qui commence à s'installer en moi, comme tu as pu le lire dans le titre de cet article, j'ai peur d'avoir la trentaine. 



À l'aube de mes 23 ans, je constate que plus j'approche des 30 ans, plus j'ai peur d'atteindre cet âge. Jusqu'à présent, je n'avais jamais ressentit ce sentiment et en consultant mon agenda des anniversaires à venir, j'ai pris conscience que je suis à trois ans d'avoir 25 ans.
Je n'arrive toujours pas y croire que j'aurais 25 ans dans seulement trois ans. Ce sentiment de frustration est aussi dû, que je n'ai pas vu le temps passer, je n'ai pas compris que je venais d'atteindre les 22 ans. La transition entre le lycée et la fac a été brutale, nous avions plus le même rapport à notre âge de la même façon. Au lycée, on veut devenir le plus vite indépendant, avoir 18 ans et ne plus dépendre de ses parents, sauf qu'arrivé à la fac et après plusieurs années, on constate que la vie adulte est beaucoup plus complexe que ce qu'on imaginer dans notre jeunesse.


Les responsabilités deviennent de plus en plus dures, on rêve de retrouver nos années de jeunesse où notre seule occupation est de s'amuser et profiter de notre vie avec nos amies. Je n’arrive plus à retrouver le temps de voir mes amies, je suis submergé par les responsabilités familiales, mes propres projets professionnels, les études. Tellement de choses qui me donnent envie de retourner en enfant et atteindre la trentaine annonce l'arriver d'encore plus de responsabilités.
La trentaine représente l'âge de la raison pour moi, même si à 22 ans, je suis une fille assez sage, la tête poser sur les épaules, cependant, je fais encore des choses stupides comme portées un tee-shirt Harry Potter ou une licorne, des choses que la population jugerait puérile pour une femme dans la trentaine. 


Puis il y a la vie familiale, à trente ans beaucoup de femmes sont mères de famille, et même si je rêve de devenir maman, j'ai peur de ne pas être à la hauteur, je ne me sens pas m'occuper d'enfant alors que je me sens encore comme une ado ( je ne sais pas faire la moitie des plats que ma maman fait). Je veux avoir le temps de grandir en moi, que mon esprit et mon corps soit connecter. Là pour le moment, je ne me sens pas comme une femme qui va avoir 23 ans (j'y peux rien si j'ai conservé mon âme d'enfant).


J'ai peur de faire une crise de la trentaine, vous savez ses personnes qui arrivent pas à accepter leur âge et qui ne finissent pas péter un plomb, j'ai peur de devenir comme eux. Quand je vois les années défiler, quand je regarde un calendrier, je déprime seul dans mon coin et ainsi, j'ai la peur au ventre qu'arrivé à 30 ans, j'ai une grande dépression. 

Vu du point de vue extérieur cette peur semble tellement irrationnelle à seulement 23 ans, mais je la ressens au plus profond de moi. Je ne me sens absolument pas prête pour le grand changement de chiffre, déjà passer du chiffre 1 au 2 m'avais perturbé pendant quelques mois et passer au chiffre 3 m’effraie encore plus.
Après, je ne sais pas de quoi sera composer mon avenir, peut-être que j'aurais complètement assimiler le fait d'avoir 30 ans et que je n'aurais plus cette frustration, que je serais en phase avec moi-même.


Voilà, c'est la fin de cet article, je te promets un article beauté pour vendredi prochain, on se revoit lundi pour une vidéo.  

                                                          Bisous

                                                                Emma

Tu aimeras peut-être aussi

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Hey !

Merci pour ton petit commentaire.
Repasse quand tu veux sur le blog ;)

(Je répond à tout les commentaires)

@Un coin de bonheur. Fourni par Blogger.

Bonne lecture !